natacha

Publié le par manu larcenet



natacha.jpg

Pour le moment, c'est celle-ci qui est ma préférée. En effet, qui n'a pas, dans les turpitudes libidineuses de l'adolescence, rêvé de plonger son chalut dans une mer de femmes nues?
Sans compter la grossièreté de l'accroche qui est fascinante... J'essaye d'imaginer le type, tard le soir, dans son bureau de zone industrielle, penché sur la photo, persuadé qu'elle a un "potentiel"... Il souffre, le poète, les mots se refusent à lui, les idées le fuient, pourtant il en est sûr: il y a quelque chose à faire avec cette image, quelques chose de grand, de révolutionnaire... Et soudain, le temps s'arrête, son regard devient fixe... Il la tient, l'idée, elle est là, enfin, fragile, sensible, prête à foutre le camp au moindre souffle... Alors doncement, très doucement, son bic inscrit sur un post it "pêchez vous même vos morues". Après ça, il peut aller se reposer, le poète fourbu, sonné par tant d'efforts, mais serein. Magnifique.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article